Horreurs boréales

Non programmé

Anthologie réunie par Leo Dhayer
Suivie de présentations biobibliographiques des auteurs

Visions hallucinées, audaces technologiques et terreurs enfouies de la fiction polaire au siècle antépénultième.

Règlements possibles : Chèque, Virement ou Paypal
à la validation de commande.
Consultez nos Conditions Générales de Vente.

Les glaces polaires, derniers territoires vierges de toute civilisation à avoir été conquis au xixe siècle, constituaient pour les explorateurs un attrait irrésistible et pour les écrivains qui se risquaient à les décrire le lieu de toutes les merveilles et de toutes les horreurs potentielles. Au travers des quelques exemples de fiction polaire proposés par cette anthologie, c’est toute une époque, avec ses conventions sociales, ses audaces technologiques et ses terreurs enfouies qui se donne à lire.

 

Troisième voyage d’Huckaback (1835)
Capitaine Frederick Marryat
Traduit de l’anglais (Angleterre) par Auguste J.-B. de Faucompret
Le monolithe (1868)
Harriett Prescott Spofford
Traduit de l’anglais (États-Unis) par Elvire Arnold
Le capitaine de ‘L’Étoile polaire’ (1883)
Arthur Conan Doyle
Traduit de l’anglais (Angleterre) par François de Gaïl
Captifs du désert marin (1896)
Mark Twain
Traduit de l’anglais (États-Unis) par Lionel Évrard
D’un pôle l’autre (1904)
George Griffith
Traduit de l’anglais (Angleterre) par Leo Dhayer
Sous la tente d’Amundsen (1928)
John Martin Leahy
Traduit de l’anglais (États-Unis) par Roland Vilére

UGS : antho-003 Catégorie :
Mise à jour…
  • Votre panier est vide.
  • IL EST DE NOUVEAU POSSIBLE DE COMMANDER NOS ARTICLES EN LIGNE

  • Informations Coronavirus : L’imprimeur de Flatland éditeur (ICN à Orthez) est situé en ‘zone verte’ et a pris toutes les précautions nécessaires pour adapter son activité aux contingences de la crise sanitaire. L’expédition de nos ouvrages s’effectue quant à elle en ‘zone rouge’ (l’association Flatland est domiciliée à Tourcoing, dans le Nord). Nous avons pris les mesures d’usage, en fonction des connaissances actuelles, pour éviter la transmission éventuelle du virus : quarantaine de trois jours à la réception des colis, port de gants et d’un masque à toutes les phases de la préparation et de l’envoi.